Foucault News

News and resources on French thinker Michel Foucault (1926-1984)

Alain Brossat, Hétérotopies, communautés, lieux de vie, Ici et ailleurs, jeudi 9 juin 2022

La crise du présent se condense dans celle de l’habitabilité du monde. Moins que jamais, nous ne savons où habiter, comment habiter ni avec qui habiter. Habiter, selon la tradition philosophique occidentale, c’est infiniment davantage qu’occuper un lieu, avoir une maison ou un logement, y installer ses meubles, y passer son temps, y dormir. C’est s’établir en un emplacement particulier, dans le monde, y trouver sa place et y définir ses relations avec l’environnement fait d’autres êtres humains, d’autres vivants et de choses plus ou moins inertes. Ce n’est pas nécessairement s’installer dans un territoire ou le découper – dans la mesure où le territoire, comme espace d’appropriation, c’est avant tout l’affaire de l’Etat. Mais les sujets humains, quels qu’ils soient, n’accèdent à la vie qualifiée qu’en occupant un espace – en l’habitant, que ce soit sur un mode ou un autre, sédentaire ou nomade. On peut se décréter « citoyen du monde » et passer sa vie à arpenter la Planète, à s’y déplacer. Mais ce sera encore une manière de l’habiter. On ne saurait être entièrement acosmique, sans monde à habiter – ou bien alors dans un état extrême d’arrachement, de désorientation, de désaffiliation, de déperdition – proche de la mort, en vérité. Regardez Robinson sur son île : perdu, coupé du monde, seul, jusqu’à sa rencontre avec Vendredi – mais il l’habite, son île, et comment !
[…]

C’est précisément dans cette brèche de l’utopie qu’est apparu et a rapidement prospéré le motif de l’hétérotopie, mis en circulation par Michel Foucault, à partir des années 1960. L’hétérotopie, c’est, par opposition à l’utopie, un espace autre, réellement existant et dont la propriété est d’être doté d’une qualité critique ou d’une propriété d’opposition, de résistance, face aux formes dominantes du réel et du présent. Dans ses modes d’apparition pratiques, l’hétérotopie, c’est toujours un objet ou un lieu, mais ceci de manière infiniment variable – il n’y a pas de substance de l’Hétérotopie, en soi, il y a des hétérotopies et qui sont toujours « en situation », c’est-à-dire qui incarnent la différence et l’altérité par rapport aux formes dominantes (« majeures ») du réel de façon infiniment variable.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: