Foucault News

News and resources on French thinker Michel Foucault (1926-1984)

Séminaire Biopolitique plurielle
Sous la direction d’Andrea ANGELINI, Orazio IRRERA, Benedetta PIAZZESI
Université Paris 8 | Semestre 2 | vendredi 15h-18h
(Certaines séances auront lieu sur Zoom, un lien sera transmis aux inscrits au séminaire)

Inscriptions / contacts : biopolitiqueplurielle@gmail.com
NB : Inscriptions ouvertes jusqu’au 22 février 2022

Séminaire organisé dans le cadre des activités pédagogiques et de recherche du Département de Philosophie de l’Université de Paris 8, du LLCP (EA, 4008) et du Collège international de Philosophie. Activité soutenue par le Centre Michel Foucault et la revue materiali foucaultiani.

Ce séminaire se propose de réfléchir sur les différentes façons de replacer la prise en charge de la vie propre à la biopolitique, telle que Michel Foucault l’a envisagée, dans un domaine plus large que celui de l’espèce humaine, à savoir celui d’un environnement et d’une biosphère incluant d’autres espèces vivantes (animales, végétales, etc.). Il s’agira alors de remettre en question le privilège anthropologique en vertu duquel l’espèce humaine serait la cible principale d’un ensemble de technologies politiques de régulation visant à en majorer et en protéger la vie, alors que les autres espèces vivantes ne constitueraient qu’un simple moyen pour mieux assurer cette biopolitique. Par ce biais, la notion de biopolitique sera à la fois élargie et pluralisée dans la mesure où elle résultera d’un enchevêtrement de différentes stratégies de prise en charge des vivants selon l’espèce – ou les espèces – qu’il faut manipuler et protéger en vue de leur exploitation dans le cadre du devenir-monde du capitalisme intensifié par l’expansion globale du colonialisme.

Sous cet angle, seront abordés les enjeux conceptuels, historiques et politiques sur la nature, la vie, l’environnement qui délimitent l’écologie politique et les luttes pour la répartition des ressources environnementales. Nous nous focaliserons même sur les risques qui menacent l’écosystème ou la biosphère (changements climatiques, biodiversité, épidémies/pandémies, désastres nucléaires, etc.) qui engagent une série de technologies biopolitiques différentielles selon l’espèce ciblée, en posant ainsi des problèmes concernant leurs dynamiques à l’intérieur d’une pluralité de conjonctures historiques et géographiques singulières.

Programme :
25 février – Paolo MISSIROLI (Université de Modena et Reggio Emilia)
Entre biopolitique et géopolitique : Foucault face à la crise écologique.
11 mars – Yoshiyuki SATO (University of Tsukuba)
L’accident nucléaire de Fukushima et le contrôle biopolitique de la population.
18 mars – Ferhat TAYLAN (Université Bordeaux-Montaigne)
Mésopolitique et écologie politique. Une tentative de rapprochement entre les deux lignées (XIXe – XXe siècles).
25 mars – Sara EL DACCACHE (Université Paris Diderot)
Corps, inconscient et violence. Vers une biopolitique négative à partir et au-delà de Roberto Esposito.
1 avril – Manlio IOFRIDA (Université de Bologne)
Philosophie de la vie et biopolitique entre les deux rives du Rhin (XIXe et XXe siècles).
8 avril – Luigi PELLIZZONI (Université de Pise) et Emanuele LEONARDI (Université de Bologne)
Gouvernementalité et écologie politique.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: