Foucault News

News and resources on French thinker Michel Foucault (1926-1984)

Editor: With thanks to the researcher who sent me this dossier. Foucault’s work is invoked in this media controversy.

François Ewald, Apologie de Claude Allègre Les Echos.fr 2/3/10

Voir aussi ce lien

[…]
Le travail de Claude Allègre montre que la thèse du réchauffement climatique produit par l’activité humaine suppose tout un dispositif à la fois scientifique et politique qu’il démonte dans ses différentes composantes. Il ne fait rien d’autre que ce qu’un Michel Foucault a pu faire pour expliquer d’autres propositions qui nous sont devenues familières comme « la folie est une maladie mentale » ou « la sexualité est fondamentalement réprimée dans nos sociétés ». Il démonte le mythe d’une science du climat qui serait pure et désintéressée comme les écolos le font de leur côté pour les OGM et autres technologies.

suite

Olivier Godard dénonce «l’imposture du climat» de Claude Allègre, Libération, 10 mai 2010

L’économiste Olivier  Godard, directeur de recherche au Cnrs et enseignant en économie à l’Ecole Polytechnique, vient de publier un texte percutant dans le N° de mai de la revue Esprit. Son titre ? «De l’imposture au sophisme, la science du climat vue par Claude Allègre, François Ewald et quelques autres». Il y dénonce en particulier le dernier livre de Claude Allègre «L’imposture climatique» (Plon).

suite

Olivier Godard, Le climat, l’imposteur et le sophiste, Alternatives Economiques, 12 mars 2010

Olivier Godard, directeur de recherche au CNRS, économiste du développement et de l’environnement, répond aux « sophistes » et aux « imposteurs » qui, de Claude Allègre à François Ewald, prétendent s’appuyer sur la science pour contester les études du Giec sur le dérèglement climatique.

[…]

C’est dans ce contexte que le 2 mars, Les Echos publiaient une « apologie de Claude Allègre » signée François Ewald, cet ancien assistant de Michel Foucault devenu l’intellectuel de la Fédération française des sociétés d’assurances puis le titulaire d’une chaire au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam). Ewald s’en prenait aux journalistes qui auraient fait preuve d’intolérance et cédé à leurs convictions militantes. Protestant avec gravité, il le faisait, prétendait-il, au nom de l’éthique des sciences : pointer les erreurs serait une manière d’esquiver la thèse centrale de l’ancien ministre. Et Ewald de juger impératif un débat national sur les conditions de transformation d’une « hypothèse douteuse » (sic) (celle du réchauffement climatique en cours et à venir) en « dogme »(sic). Et de voir en Allègre un nouveau Michel Foucault déconstruisant l’imposture climatique née des amours adultères de la science et du pouvoir ! Pauvre Foucault !

suite

De l’imposture au sophisme, la science du climat vue par Claude Allègre, François Ewald et quelques autres. Esprit, mai 2010. Full PDF

Le dernier livre d’entretiens de Claude Allègre publié en février 2010 est un livre de dénonciation d’une soi-disant imposture climatique. La théorie selon laquelle les émissions de gaz à effet de serre dues à l’activité humaine depuis le début de la révolution industrielle seraient en train de bouleverser le climat de la planète, théorie dont les prémisses ont été le fait de savants du XIXe siècle comme Joseph Fourier ou Svante Arrhenius , est présentée comme un mythe sans fondement scientifique. Qui plus est, un mythe imposé à la communauté internationale à la suite d’une prise du pouvoir par un petit groupe d’hommes sans scrupules, avides de fortune ou de gloire, ou emportés par une idéologie écologiste totalitaire – quelques scientifiques mafieux, quelques responsables politiques dont Olof Palme, Premier ministre socialiste suédois assassiné en 1986, et Margaret Thatcher, Premier ministre du Royaume-Uni de 1979 à 1990, et quelques hauts fonctionnaires onusiens. Cette prise de pouvoir n’aurait de précédent, aux yeux d’Allègre, que celle des bolcheviks lors de la révolution russe de 1917.

suite

A voir aussi

Olivier Godard, Dossier Adaptation aux changements climatiques.

François Ewald, The Precautionary Principle and Water Management.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: